[IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Aller en bas

[IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par bobo le Ven 21 Sep - 15:06

Juste avant la rentrée on s'était pris une fin d'après-midi avec Pierre pour rejouer une GROSSE partie d'Impetus en 28 mm sur un budget de 600 pts. Même si on est à l'époque médiévale, ça fait du monde de chaque côté. La table mesurait 240 par 180 et était garnie des superbes éléments de décor que Pierre a réalisé, mettant ainsi son été à profit.


Il condottiere Pietro maîtrise l'art de la Guerre !


L'ensemble des forces en présence.

La dernière fois la rencontre s'était conclue par un pseudo-nul et donc chaque camp mettait un point d'honneur à marquer cette partie d'une conclusion plus tranchée. C'est les suisses qui ont tranchés. Je vais brièvement vous narrer comment.

Déploiement initial : les Suisses étant défenseurs déploient leur premier corps - le plus gros - au centre du champ de bataille sur la ligne médiane puisque c'est là leur particularité conformément à leur liste d'armée. C'est un sacré avantage qui met vraiment la pression !

En réactions les Italiens déploie leur grand corps d'infanterie muni d'artillerie face à leurs adversaires. Leur infanterie comprend en sus de l'artillerie très dangereuse pour les piquiers suisses de nombreux tireurs archers et arbalétriers qui vont les user.

C'est au Suisses de déployer leur 2e corps, corps de soutien qui ne comprend qu'une grande unité de piquiers accompagnée de troupes légères. Il se positionne en réserve derrière le premier corps dans l'idée de partir à droite ou à gauche en fonction du dispositif italien.


La marche des cantons alors que le jour se lève sur la bataille.

Le terrain planté d'une forêt plutôt fournie à leur droite, les Italiens choisissent donc de déployer leur corps de cavalerie sur leur gauche où une rocaille - terrain inégal - les gênera moins.

Avec un excellent niveau d'initiative (+4) les Suisses sont quasiment assuré que leur corps principal agira toujours le premier. Et c'est le cas sur les deux premiers tour qui voient l'ensemble du corps glisser - grandes unités de piquiers classé A - face à la cavalerie adverse !


Des chevaliers en bien mauvaise posture !


C'est la panique chez les Italiens qui malgré quelques tirs d'artillerie réussis à travers le rideau des tirailleurs ennemis constate avec effroi la position intenable de leurs troupes montées dont le corps entier - ou presque - décide de refluer derrière la ligne de son infanterie pour se rabattre à l'issue d'une manoeuvre d'ampleur sur le flanc opposé - tenu par quelques éléments plus légers (tirailleurs tenant le bois et hallebardiers). En même temps, l'infanterie opère un mouvement de rotation vers la menace des Grandes unités de piquiers qui foncent à vitesse grand V sur leur aile.


L'avance rapide des piquiers suisses _ ici le général en chef (initiative +4).

La confusion règne dans les rangs italiens et deux unités de chevaliers montés se trouvent incapable de suivre le mouvement. Elles se retrouvent coincées et sont obligées d'engager les hommes des cantons.


La cohue italienne !


Les chevaliers italiens en pleine lumière font une cible parfaite !

Les tours passant la cavalerie italienne se repositionne progressivement et sa CL - les estradiots - menacent même de contourner les troupes suisses au delà du bois.


Remis de leur terrible course, les cavaliers font face et reprennent l'initiative.


Elle court, elle court la CL, d'un côté à l'autre de la plaine.


La CL paie de sa personne !

Cependant au centre les piquiers suisses entame leur percée pour se rabattre ensuite vers les canons et les chevaliers retardataires appuyés par leurs hallebardiers (FL) qui ont sécurisé le terrain malgré l'intervention des chevaliers démontés italiens (FP) qui n'ont ici pas l'avantage. L'inconvénient de la manoeuvre, tout le monde n'arrive pas à suivre.


"On dirait qu'ça't'gêne de marcher dans la boue."



Ce n'est pas des tiraillons qui les arrêteront - ils sont immédiatement dispersés !


Les hommes d'Apenzell à la traîne. C'est qui sont pas si rapides tous ces suisses.

Mais la victoire est déjà là !
En conclusion, Pierre m'avouera avoir subit la partie dès le premier tour avec la pression du déploiement avancé suisse et le mouvement oblique sur son aile de cavalerie. On s'accorde à se dire que les mouvements latéraux ou obliques pour les grandes unités classées A c'est quand même super balèze, certainement un peu trop. Les premières unités de piquiers ont facilement réalisées 4, voire 5 mouvements dans les 2 premiers tours, ce qui leur a rapidement fait couvrir une distance de plus d'1 mètre ! Si on rajoute qu'elles sont formées sur 3 rangs de profondeurs, ce sont de vrais chars d'assaut. Leur grande faiblesse, les prise de flanc, mais lors de cette partie à aucun moment les suisses ne se sont sentis en difficulté. C'est elles qui ont menacé les flancs adverses forçant les italiens au redéploiement.


Les italiens à la manoeuvre ! Forza !

Quelle partie !
avatar
bobo

Messages : 189
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 51
Localisation : St Doulchard (18)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par spock le Ven 21 Sep - 20:23

Belle partie !! les suisses sont trop fort
avatar
spock
Admin

Messages : 251
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 51
Localisation : Bourges

Voir le profil de l'utilisateur http://lachargedesfigurines.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par nikko le Sam 22 Sep - 12:56

Salut et merci pour ce joli rapport de bataille.
Oui les Suisses sont forts.... mais bon, on joue pour s'amuser !!!

Nikko
avatar
nikko

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par Pierre GAUTHIER le Mer 26 Sep - 22:14

Et bien quelle déculottée !!!
Comme le raconte Boris, sans fanfaronnade excessive d'ailleurs, j'ai été absolument incapable de réagir à son plan diabolique : décaler toute son armée sur une aile pour faire face à ma cavalerie lourde et laisser au centre tous mes tireurs sans aucune cible ... d'où une panique générale indescriptible : ma cavalerie tentant de rebasculer sur l'autre aile en traversant mes propres troupes de tireurs, ce qui ne pose pas de problème ... sauf qu'en deuxième rideau se trouvaient au beau milieu du chemin deux satanées unités de chevaliers démontés dont l'interpénétration est formellement prohibée ... donc j'ai été obligé de lancer quelques charges désespérées pour ralentir l'avancée inéluctable des piquiers suisses. Quant à mes tentatives de contre-attaque sur l'autre flanc, elles ont été trop tardives, peu soutenues et finalement stoppées par quelques hallebardiers et tirailleurs pugnaces des Haute-Alpes. L'avancée des carrés suisses a ensuite écrasé les unes après les autres mes unités de tireurs bien incapables de leur faire du mal si elles ne peuvent concentrer leurs feux. Tout fut perdu ... sauf l'honneur ! (Et encore que ça se discute !)

Tout de même, j'ai quelques doléances à faire aux joueurs suisses ... j'ai vu sur la table des choses incroyables ! Des phalanges de piquiers, en rangs serrés, capables de traverser le terrain à des allures dignes d'un cheval au galop ! Que les Suisses soient de la FP rapide, c'est dans leur profil, ils avancent de 12 cm au lieu de 10 cm. Parfait. Mais lorsqu'ils sont classés A et qu'un général les accompagne (ce qui était la situation de 2 des 4 carrés), ils peuvent accomplir aisément 4 (voire 5 !) mouvements et des translations (!) soit des mouvements de 48 cm, c'est l'équivalent de deux mouvements de CL (classée B) et c'est incomparablement supérieur à ma CP qui doit multiplier les roues et avance de 32 cm dans le meilleur des cas (mais très souvent moins). Dans ces conditions, ce n'est pas ma cavalerie qui peut les prendre de flanc mais des blocs de piquiers qui manœuvrent pour me prendre de flanc !!!! A cela s'ajoute d'excellents hallebardiers et tirailleurs (boostés avec une VBU de 3) indélogeables des terrains difficiles ...

Donc, joueurs suisses, afin d'éviter le grobillisme, il me semblerait plus raisonnable de ne pas surajouter les options de cette liste afin de constituer de véritables chars d'assaut sur des tables qui restent médiévales (même si Léonard de Vinci imaginait ces sinistres inventions pour le duc de Milan Ludovic Sforza dit le Maure). Des piquiers A, sur 3 rangs, capables de translations, dont les 3/4 de l'armée partent à la moitié du terrain ... cela fait beaucoup ! Ne sélectionnez que l'un ou l'autre de ces avantages pour laisser un peu d'équilibre au jeu ... et des parties qui ressemblent moins à un match Ligue 1 contre National 3. Merci d'avance !
avatar
Pierre GAUTHIER

Messages : 12
Date d'inscription : 07/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par bobo le Jeu 27 Sep - 9:33

Oui ! je suis complètement d'accord avec toi. J'aborderais d'abord la question de façon plus générale.
Les Grandes Unités de FP classées A sont monstrueuses, qu'elles soient composées de piquiers suisses ou de spartiates, depuis qu'elles peuvent faire des mouvements latéraux et obliques sans désorganisation - ce qui je le rappelle, n'était pas prévu initialement dans la règle.
Sans cette disposition, ils faudra les placer pour avancer et charger droit devant, ce qui correspondrait je crois beaucoup mieux à leur comportement historique. Je pense aux piquiers suisses à Marignan par exemple, qui en sont l'exemple type.
Cette disposition des mouvements transverses sans désorganisation est sans doute prévue pour qualifier des troupes d'élites. Les triari romains par exemple qui interviennent en dernier recours pour boucher les trous d'une ligne de bataille en train de céder par endroits. Au mieux on pourrait alors la conserver pour des unités simples mais non les Grandes Unités. Ces dernières sont déjà très résistantes, il faut donc qu'en compensation elles aient aussi une faiblesse, leur flanc tout bonnement.

S'agissant maintenant plus spécialement des suisses, ce point de règle qui permet de déployer un corps d'armée en milieu de table est terrible car il compense le défaut de vitesse de la FP. Il s'avère particulièrement handicapant pour l'adversaire. L'idée est de reproduire, si j'ai bien compris, la surprise que causaient les troupes confédérées surgissant des bois et des rochers où elles se trouvaient embusquées. Je n'ai pas assez lu sur les combats menés par les suisses mais ces engagements très atypiques ne concernent que les Guerres de Bourgogne quand les cantons combattent sur leur propre terrain.
On devrait effectivement y remédier dans une liste qui prétend couvrir tous les engagements auxquels les troupes ont participé.
Je proposerais deux suggestions pour limiter cette disposition particulièrement avantageuse :
1 - Seul le plus petit corps de l'armée peut en bénéficier - ce qui pour une armée dont les corps seraient équilibrés l'oblige à se couper en deux.
2 - Remplacer cet avantage par la possibilité de déployer des embuscades sur toute la table, y compris dans la zone de déploiement adverse. Ce qui par conséquent, interdit les embuscades à l'adversaire.
Ma préférence va à la 2e solution.

Il n'y a en effet rien de moins intéressant que de voir une partie nous échapper complètement à cause d'un déséquilibre des règles. Impetus, je trouve, résout en partie ce problème en comparaison de DBM par exemple où la partie pouvait presque être jouée au moment du déploiement. Il ne faudrait pas perdre cette qualité de la règle au profit de particularismes régionaux - vive la Catalogne indépendante ! Surtout que nous conservons ainsi le plaisir de se projeter sur n'importe qu'elle liste d'armée car elles sont en effet toutes jouables (à DBM certaines armées n'étaient jamais mises en peinture par les joueurs).

Il y a cependant pire ! voir une partie nous échapper car les dés étaient contre nous ! Misère !
avatar
bobo

Messages : 189
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 51
Localisation : St Doulchard (18)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par Pierre GAUTHIER le Jeu 27 Sep - 17:54

Je suis entièrement d'accord avec toi. Et il suffit de toutes petites modifications - que tu proposes - pour rétablir l'équilibre.
Dois-je ajouter que mêmes les dés me furent funestes en ce jour ? Mon premier jet de commandement de la partie fut un double "1" ...

"Je me vengerai !"
avatar
Pierre GAUTHIER

Messages : 12
Date d'inscription : 07/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par bobo le Ven 28 Sep - 7:03

Je prends ces derniers mots comme un défi ! et je ramasse le gant.
avatar
bobo

Messages : 189
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 51
Localisation : St Doulchard (18)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par bobo le Sam 29 Sep - 20:35

Réponse d'un joueur britannique, c'est sur le forum IMPETUS, ici : http://impetus.darkbb.com/t1189-fp-large-units-classed-a#9327

Pour les réfractaires à la langue de Shakespeare, grosso modo, ce monsieur nous dit que :
- ces unités coûtent très chères, en effet : 76 pts pour une phalange de piquiers suisses sur 3 rangs ! et donc sont très peu nombreuses,
- elles ne pourront donc pas faire face dans toutes les directions et seront inéluctablement détruites par les prises de flanc successives...
avatar
bobo

Messages : 189
Date d'inscription : 04/04/2018
Age : 51
Localisation : St Doulchard (18)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par nikko le Dim 7 Oct - 16:43

Salut,

Bobo a écrit:Pour les réfractaires à la langue de Shakespeare, grosso modo, ce monsieur nous dit que :
- ces unités coûtent très chères, en effet : 76 pts pour une phalange de piquiers suisses sur 3 rangs ! et donc sont très peu nombreuses,
- elles ne pourront donc pas faire face dans toutes les directions et seront inéluctablement détruites par les prises de flanc successives...
En gros, Pierre a vraiment mal joué son armée !!!!! C'est un piètre général !!!!! Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz

Nikko
avatar
nikko

Messages : 134
Date d'inscription : 04/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [IMPETUS] compte rendu de partie Suisses - Italiens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum